Posted on

Cinq conseils pour apprendre aux enfants à prendre des risques

Un enfant apprend mieux lorsqu’il a le courage d’explorer, de se demander « et si ? » et de prendre de petits risques. En concevant et en testant ses idées sans peur, et en recréant et en remodelant constamment, il ouvre la voie de l’innovation. Il est important pour les parents et les enseignants d’encourager ces découvertes et cette incertitude, en classe ou à la maison, pour développer l’assurance des enfants et leur capacité à persévérer.

Ces cinq conseils vous aideront à soutenir les enfants dans votre entourage et à stimuler en eux le désir d’explorer, d’essayer de nouvelles choses et de se laisser porter par leur curiosité.

1) Essayer encore et encore.

 

Servez de modèle et soyez prêt à prendre des risques, ainsi qu’à faire des erreurs vous-même. Montrez aux enfants qu’il est bon de faire des tentatives, puis d’essayer autre chose en cas d’erreur. Adoptez et enseignez l’itération dès le début du processus de conception technique, dans la mesure où les enfants sont encouragés à travailler et à retravailler leurs idées jusqu’à aboutir à la meilleure solution possible.

2) Concevoir. Tester. Modifier.

  

Présenter des problèmes ouverts aux enfants est un excellent moyen d’encourager la prise de risques. Plutôt que de leur faire chercher une seule solution concrète, encouragez-les à « concevoir, tester et modifier jusqu’à atteindre la meilleure solution, pas seulement la première solution », comme l’explique Jennifer Nash de LEGO Education, une entreprise forte de dizaines d’années d’expérience, qui propose des expériences ludiques et pratiques dans l’esprit « Concevoir. Tester. Modifier ».

3) Ne pas montrer, mais encourager.

 

Lorsque vous faites quelque chose et que vous dites aux enfants de vous imiter, vous n’enseignez que la répétition. Donnez-leur plutôt les outils dont ils ont besoin pour résoudre le problème, mais laissez-les avancer à tâtons jusqu’à la solution.

4) Valoriser le voyage, et non la destination.

 

Encouragez les enfants à expliquer comment ils sont arrivés à une solution, pas uniquement ce qu’ils ont créé. Qu’ont-ils essayé qui a fonctionné, et qui n’a pas fonctionné ? Qu’ont-ils appris tout au long du processus ? En concevant chaque étape comme une possibilité d’apprentissage, vous éliminez la pression liée à l’obtention d’une réponse correcte et définitive et vous suscitez l’envie de prendre des risques intelligents à l’avenir.

5) Prendre le temps de réfléchir.

 

L’échec peut être décourageant, en particulier pour un jeune enfant. Plutôt que de vous étendre sur le négatif, assurez-vous que vous encouragez les enfants à prendre le temps de réfléchir lorsque rien ne se passe comme prévu. Lorsque les enfants considèrent les échecs comme des possibilités d’apprentissage, ils n’ont pas peur de prendre des risques pour réussir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *